Vous êtes ici : 
  • Accueil
dimanche 23 octobre 2022

Trango Trek (La Sportiva)

Un test de la catégorie :Chaussures alpinisme et randonnées
Trango Trek (La Sportiva)
2022 était une saison particulière. Après un tout début où nous avons pu tâter de quelques pentes de neige, la canicule précoce a été peu propice à l'alpinisme dans les Alpes du sud, les conditions étant même dangereuses à bien des points de vue. J'avais pourtant deux paires de chaussures La Sportiva à essayer et à user sur les rochers des Alpes, et cela n'a pas été sans mal avec les Népal Trek, plus à l'aise en altitude, avec lesquelles je m'accrochais désespérément aux derniers névés début juillet. Bref c'était un été taillé pour l'autre gamme de La Sportiva: la gamme Trango, plus légère et moins dimensionnée thermiquement, mais tout aussi technique si on sait poser ses pieds. C'est Jean qui les a testé dans des parcours nombreux et variés. En faire la liste et le récit serait trop long, mais disons simplement que les Trango ont été testées des calanques aux sommets de plus de 3000, avec des kilomètres de pierriers de tous calibres, et quelques aventures sauvages qui resteront mémorables et attachées à ce millésime particulier. Après une année complète de tests, correspondante à deux saisons pour un alpiniste déjà passionné, voici le résumé des tests à lire et à visionner... Merci Jean!

Les données fabricant

Trango Tech GORE-TEX est la chaussure légère et flexible adaptée à la randonnée alpine, aux approches techniques et aux utilisations professionnelles des guides de montagne et des sauveteurs. L'empeigne est réalisée en tissu anti-abrasion avec technologie ThermoTech Injection, applications structurelles en matériau thermoplastique sur-injectées au tissu anti-abrasion de l'empeigne pour réduire au minimum les coutures et le poids. Le laçage jusqu'à la pointe permet un meilleur ajustement des volumes et les œillets n'engendrent pas de rigidité sur l'empeigne. La languette intégrée dans l'empeigne en tissu doux stretch et la forme ergonomique avec volumes extérieurs très compacts et fit enveloppant rendent le produit très confortable et adapté aux utilisations prolongées. L'inter-semelle anti-shock en polyuréthane à basse densité réduit l’impact avec le terrain pendant la marche et maintient ses caractéristiques intactes dans le temps. La jonction 3D Flex System facilite la mobilité de la cheville pour favoriser l’appui précis sur les terrains accidentés tandis que la semelle La Sportiva Cube réalisée par Vibram avec crampons à épaisseurs différenciées favorise les appuis sur tout type de terrain. Trango Tech GORE-TEX: la meilleure technologie au service du randonneur.
Tissu anti-abrasion + ThermoTech Injection
Doublure GORE-TEX Performance Comfort
Sous-pied: PPE 4mm avec épaisseur augmentée dans la zone centrale.
Inter Semelle: Polyuréthane à basse densité + Protective PU Skin et insert en TPU pour crochetage crampon postérieur
Semelle: La Sportiva Cube by Vibram
Poids: 590 g (half pair, size 42)
Pointures: 38-48 (avec demi-pointures)

La vidéo - Materiel outdoor


Le test

Généralités: chez la Sportiva il y a la Népal Trek Evo, et la Trango Trek, deux chaussures de Trek/alpi, qui sont d'une gamme différente. La gamme Trango est moins typées "altitude" que la gamme Népal. Ce sont des modèles plus légers et qui cherchent le meilleur en rapport poids/technicité.

Positionnée pour la rando alpine et l'alpinisme estival, La Trango Trek est avant tout une chaussure légère. Le fabricant annonce 590 grammes la chaussure en 42, et je l'ai pesé à 640 grammes en 43.5 avec lacets et semelles intérieure. C'est vraiment très léger.
Sans rentrer tout de suite dans le bilan de cette chaussure de trek/alpinisme, c'est également une chaussure très technique et confortable. Jean qui teste ce modèle est enchanté par la légèreté et le confort, le maintien du pied dans les pierriers. C'est dire que La Sportiva propose un modèle poids plume et technique. Mais il y aura aussi matière à redire. Rien n'est parfait au royaume de la légèreté, surtout après un an de tests...

Les Trango Trek ont été testés de 0 à 3200 m d'altitude, des sentiers techniques et grimpants des calanques aux neiges de printemps et aux vastes dégueuloirs de pierriers des sommets des Alpes du sud. Elles ont parcouru des itinéraires improvisés et sauvages, entièrement hors sentiers qui se sont parfois terminés dans des lits de torrents pour rejoindre la voiture. Le moins que l'on puisse dire c'est qu'elles n'ont pas été épargnées, notamment par les nombreuses descentes en terrain abrasif: baragnes, pierriers en toutes pierres, et pentes de lauzes. Enfin bref, des itinéraires à la Jean, avec des ambiances somptueuses et sauvages; loin, très loin des modes alpines actuelles.

Quelques remarques selon les terrains:

- en début de saison dans la neige. Pas de froid au pied et pas d'infiltrations. Il faut dire que le testeur n'est pas frileux.
- dans les calanques en rando/grimpe: dans du terrain assez technique avec quelques passages d'escalade calcaire en III, les chaussures sont un peu dimensionnés mais ne sont pas non plus hors sujet, tout est une question d'habitude. Le confort est satisfaisant et le pied bien maintenu dans les dévers. Surprenantes d'accroche et de maintien dans les pas de grimpe avec un sac, et toujours confortables à l'arrivée.
- Hors sentier dans le massif du Blayeuil (04). Les terrains sont très divers et parfois scabreux avec des zones d'éboulis très pentues à traverser. Quelques descentes terreuses où les semelles sont à la limite de l'adhérence, des parcours de crête rocheuse et un ensemble soutenu sur deux jours avec un sac de bivouac qui se terminera par une descente style "canyoning" pour retrouver la piste et la voiture. Jean parle de chaussure idéale...
- dans le sud des Ecrins et les "Basses Alpes" pour des longs parcours avec un sac de bivouac, l'amorti est sans reproche. Dans les dédales de pierres à grimper ou à descendre, le maintien se révèle surprenant. Les poussières et petites cailloux entrent très difficilement dans la chaussure qui est protégée par un manchon en néoprène.

Bilan des tests

Une chaussure très agréable dans tous les terrains. Son poids plume ne l'empêche pas d'être sécurisante, imperméable, et très confortable.

La légèreté est impressionnante!. Avec une paire à 1200 grammes, on a rarement fait mieux pour une chaussure d'alpinisme. Le chaussant est très agréable une fois le pied à l'intérieur, car l'enfilement demande un peu d'attention à cause du manchon en néoprène et de la rigidité latérale de la tige. Une fois à l'intérieur c'est le panard (dixit Jean).

Dans tous les terrains, c'est le confort maximum, et la sécurité d'un très bon maintien.
L'accroche de la semelle a été sans reproche, son crantage est standard et compatible avec toutes les activités d'alpinisme.
Pour terminer cet arc en ciel de qualités, elle est cramponnable en semi-auto et donc très polyvalente puisque à l'aise en rando et assez technique pour l'alpinisme déjà sérieux. La limite sera sa dimension thermique en cas de course en altitude, de mauvais temps ou de séjour prolongé dans la glace ou à l'ombre en face nord.

Trango Trek La Sportiva: parfaites sur un parcours de crêtes avec un sac de bivouac au petit matin
Sa face sombre, nous l'avons expérimentée au bout d'une longue saison de tests, et c'est au niveau de la solidité des attaches des lacets que cela commence: un passant de lacets en cordelette a cassé (en vert clair sur la photo de présentation ci-dessus et voir également en fin de vidéo). C'est regrettable car le laçage n'est plus le même après cette casse, même si la chaussure reste utilisable. D'une façon générale, on se rend compte que c'est une chaussure fragile, à cause des passants en cordelette et tissus. La Sportiva nous gratifie d'une légèreté poussée et donc également d'une fragilité.

Il faut donc en conclure que la Trango Trek aura une durée de vie limitée , disons à notre avis 2 ou 3 saisons si on la confronte à la dureté des éléments. C'est toujours le même constat que l'on peut faire avec les matériels légers, ils sont charmants comme tout mais fragiles. Maintenant on a aussi le choix de ne pas trop l'exposer, et pas comme nous l'avons fait, c'est à dire éviter ou limiter les descentes en pierriers, ou opter pour un modèle similaire et moins fragile, qui a un crochet métallique à la place des cordelettes comme la Trango Trek Leather (attention, les deux options de laçage existent dans ce modèle semble t-il).

A mes yeux, c'est dommage d'avoir fragilisé cette très bonne chaussure avec des cordelettes pour tenir des lacets. Les crochets métalliques sont peut être moins tendance dans la "décennie de la déco", mais ils sont autrement plus confortables en terme de durée, voir de sécurité...

Pour finir, le prix constaté en octobre 2022: de 245 à 269€. C'est un peu élevé dans la mesure où la fragilité vient ternir la performance générale d'une chaussure aussi réussie sur le plan technique.

Utilisation: randonnée, randonnée alpine, alpinisme estival, raquettes par bonnes conditions.

Les qualités

- Légèreté
- Grand confort
- Maintien et technicité
- Polyvalence

à améliorer

- Fragilité des attaches lacets. Durée de vie limitée de la chaussure.
- Prix