Vous êtes ici : 
  • Accueil
dimanche 04 octobre 2020

Bâton MH500 (Quechua)

Un test de la catégorie :Quincaillerie/Piolets/Bâtons/Crampons
Bâton MH500 (Quechua)
Tout le monde ou presque a compris l'utilité des bâtons en montagne. Il y a déjà 7 ans, j'écrivais un article assez complet sur la nécessitée de marcher en montagne avec des bâtons. Je reviendrai plus bas sur ces données de base, mais intéressons nous au matériel. J'ai testé plusieurs modèles de bâtons ces dix dernières années, que ce soit en carbone, en alu ou autre composé, et il m'apparait assez clairement un cahier des charges correspondant à la pratique assidue de la montagne. La légèreté est importante, mais à condition que ce ne soit pas au détriment de la solidité car un bâton est un élément de sécurité; une faculté d'être facilement pliable ou rétractable pour un encombrement de 50 cm environ; le système de rallonge ou de rétractation doit être simple et solide dans les placements. Enfin, il est important de pouvoir régler facilement la dimension de la dragonne pour utiliser le bâton avec de gros gants, des gants fins ou sans gants. La polyvalence été/hiver passe également par l'adjonction fonctionnelle de rondelles pour la neige. Voyons ce qu'il en est du MH500, un modèle standard proposé par Quechua pour un prix très abordable et que j'ai testé assidument pendant près de deux ans...

Les données fabricant

1 bâton réglage rapide et précis de randonnée montagne - MH500 vert
Point de départ de notre conception, le serrage par bloqueur externe pour un ajustement précis et rapide. Associé à un push-pin qui se déploie et replie automatiquement.
Puis nous avons conçu une poignée permettant une prise en main multiple: le long du tube pour les montées et dévers, par la dragonne pour une poussée efficace, par le pommeau pour les descentes.
Et nous utilisons notre meilleur alu 7075-T6 pour un poids contenu.

Arbre: 100.0% Aluminium - Poignée: 100.0% Éthylène-acétate de vinyle.
Préhension ergonomique: Poignée mousse dense, façonnée 3D et longue. Pommeau confortable. Dragonne douce
Réglable: Bloqueur externe et push-pin auto. Ajustement précis et rapide. De 105 à 130 cm
Poids: 240 g / bâton
Compacité: 3 brins télescopiques. Longueur replié : 56 cm. Largeur replié : ~5cm.
Résistance: Aluminium 7075-T6 / 6061-T6. Diamètres de tube 18/16/14 mm. Pointe tungstène
Compatibilité: Fourni avec rondelle été, amovible et remplaçable.

Le test

(Rappel):Marcher en montagne avec des bâtons (l'article complet ici)

A là montée, c'est 40% d'impact en moins sur les hanches, genoux, chevilles sur sol dur et 30% sur du souple. Davantage pour la descente dès qu'elle devient soutenue, c'est donc là que vous les apprécierez le plus.
Avec le sac bien lourd d'un retour de course, conjugué à la fatigue du parcours, c'est lors des descentes que les articulations et le rachis trinquent le maximum, que les genoux chantent et que les cambrures lombaires et cervicales vous disent combien elles ont profité du voyage...
Pourquoi attendre la quarantaine pour commencer à alléger ses articulations? Utiliser des bâtons le plus tôt possible est un gage de longévité de tout l'organisme.

En diminuant les impacts fatigants, ils prolongent votre aptitude physique et éloignent les risques de blessures de fatigue.

Ils renforcent votre équilibre sur la neige ou la glace, la boue, les traversées de torrents, les pierriers. D'autant plus si vous avez un sac lourd. Ils favorisent le travail du haut du corps et aident à la répartition corporelle de votre effort.
Si ils sont à la bonne taille, ils favorisent une bonne attitude corporelle en redressant le haut du corps, ce qui a pour effet une meilleure oxygénation, une meilleure irrigation du cerveau et tout cela rend la marche plus agréable. Certains symptômes comme le gonflement des mains, dus à une circulation sanguine sclérosée, sont allégés ou effacés.

Ils ont aussi quelques utilités annexes: soutenir une toile pour un abri, faire une attelle, aider la progression de quelqu'un dans une pente.

Les tests: j'ai utilisé les MH 500 durant plus d'un an dans des entreprises alpines en autonomie, avec des sacs à dos de bivouac, et avec des dénivelés conséquents de 2400m de D+ pour deux jours, par exemple. En alpinisme estival où ils sont passés dans le sacs au bénéfice du piolet pour les parties techniques et ressorties ensuite. Dans le massif central pour des randonnées sur des sommets de moyenne montagne mais dans des parcours peu jalonnés où les bâtons ont été très utiles, notamment à la descente. Je les ai également utilisés en hiver pour de l'alpinisme hivernal avec rondelle. Je n'ai pas eu de faiblesses à constater avec ces bâtons. Le réglage du bloqueur externe ne bouge pas et je n'ai pas été obligé de le serrer en bourinant pour qu'il tienne bien.


Description: Le MH500 est le bâton standard de la gamme Quechua. Il est donné pour 240 grammes, mais je trouve 231 grammes sur ma balance, avec dragonne mais sans rondelle.
Pour comparaison, c'est plus léger que le Distance FL de Black Diamond (243g), pareil pour le approch 4 de Komperdell en carbonne (238g), idem pour le T3 alu de Guidetti (252g). C'est donc un bâton léger, en aluminium qui donne un bon sentiment de solidité.
Ce que j'ai tout de suite apprécié, c'est la longueur de la poignée en mousse. Cela permet une plage de prise en main importante dans les traversées pour le bâton amont. Au total cette poignée fait plus de 25 cm, ce qui est déjà assez long. 20 centimètre de plus ne m'auraient pas gêné, c'est toujours un élément de confort important, surtout lors des activités hivernales. Il faut dire que la gamme Quechua comporte un bâton SH 500 all season avec une poignée mousse extra longue.

DSC01998

                                          Le MH 500, très utile dans les terrains aux appuis difficiles avec un sac à dos de bivouac

Le super plus de ce bâton est pour moi son système d'allongement /rétractation.

C'est un 3 brins qui offre une rétractation intéressante: 55.5 cm pour être précis. C'est pas mal, et surtout très pratique à utiliser. La plage de réglage en hauteur est de 95 à 130 cm grand max.
On tire sur le brin du bas jusqu'au verrouillage par ergot. L'ergot se verrouille automatiquement quand on déplie le deuxième brin. C'est sur ce deuxième brin que le réglage de la hauteur peut s'opérer. On verrouille par bloqueur externe.
Il n'y a donc qu'un seul bloqueur externe et cela fait tout une différence. Le bâton est plus fluide et il y a une manip en moins à effectuer à chaque réglage car la sortie du premier brin est très facile.
Pour moi c'est le bâton le plus pratique à plier et à déplier que j'ai eu à utiliser.

Autre point positif, la qualité de la dragonne, simple mais douce et son réglage qui s'opère en ouvrant le pommeau, soit directement avec le pouce si on est costaud, ou en donnant un coup sec avec la dragonne retournée pour ouvrir le couvercle du pommeau. La dragonne est ainsi déverrouillée et on peut lui donner la dimension que l'on souhaite. Je trouve que c'est un bon système, plus clair que les réglages par coincement que j'ai pu utiliser jusqu'à présent.

Et enfin, le prix!
15 euros pour un bâton sans reproche, léger et fonctionnel c'est vraiment intéressant. A l'heure où les prix du matériel de montagne s'envolent, Décathlon nous offre une opportunité avec ce matériel qui ne souffre pas d'une qualité moyenne.
Si je regarde les bâtons que j'ai déjà testés, c'est deux à 4 fois moins cher pour un service équivalent.
Maintenant, il est fabriqué en Chine. Ben oui.
Si vous voulez acheter français allez chez Guidetti. Mais si le made in China ne vous pose pas de problème, le MH 500 est un produit étonnant pour 15 euros le brin.

Les qualités

- Super rapport Q/Prix
- Un bâton qui se replie à 55.5 cm
- Système d'allongement /rétractation très judicieux et fonctionnel

à améliorer

- RAS