Vous êtes ici : 
  • Accueil
dimanche 19 janvier 2020

veste Jorasse (CimAlp)

Un test de la catégorie :Vestes /doudounes/pantalons
veste Jorasse (CimAlp)
Dans la gamme CimAlp, je vois une veste qui me parait intéressante. Une poursuite de leur concept en 3D Flex, que j'ai déjà bien éprouvé avec la veste Warmit. Cette veste bénéficie du même tissu renforcé en Kevlar qui convient très bien en couche intermédiaire et en dernière couche par bonnes conditions. La nouveauté est l'adjonction d'une capuche avec une protection du bas de visage cousu à l'intérieur et que l'on peut mettre et enlever facilement. La veste Jorasse va être testée cet hiver dans les deux versions homme et femme, qui présentent de petites différences, comme par exemple des manches avec passage du pouce pour les hommes afin de garantir une tension sur le bras (intéressant pour le chevauchement du gant en hiver par exemple). Je choisis les couleurs vives: rouge brique pour le modèle homme et rose/rouge pour le modèle femme.

Les données fabricant


Le tissu 3D STRONG® est plus résistant et plus léger qu'une polaire !
Le tissage 3D-Flex®, breveté par CIMALP®, apporte 2 fois plus d’extensibilité qu’un stretch classique et assure une ergonomie parfaite du textile, favorisant les performances sportives.
- Plus de chaleur : 2 fois plus isolant qu'une fibre polaire classique.
- Respirabilité maximale : hautement respirante avec une bonne évacuation / évaporation de la transpiration.
- Structure à 2 couches : au contact de votre peau, la face intérieure du tissu absorbe la transpiration. Celle-ci est transférée par capillarité sur le côté extérieur du tissu, où elle se répartit rapidement sur une large surface pour s’évaporer plus rapidement.
- Polyvalente et extensible : elle s'utilise pour tout type d'activités.
- Fibres Cordura® : résistance sans failles.

- Un masque pour vous protéger du vent et de la neige est cousu à l'intérieur : vous pouvez ainsi le mettre pour vous protéger si nécessaire, et l'enlever ensuite très facilement.
- Passe-pouce et capuche ergonomique.
- 2 poches cottées zippées et 1 poche poitine découpe laser.
- Zips YKK.

Isolation X-WARM. Tissus 3D-Flex STRONG 240g/m²
Poids 550g en M
Usage Grande randonnée, Fast-Hiking, Ski de fond, Raquette à neige, Marche nordique, Grand froid, Ski de rando, Alpinisme, Ski alpin, Randonnée hivernale
Extensibilité tissage 3D-Flex® : Stretch à 100%
Respirabilité totale. Coupe-vent Léger 20km/h. Protection UV Trés bon - 40 UPF
Points Forts Antibactérien, limite durablement les odeurs
Mannequin Notre mannequin mesure 182cm et porte une taille M
Coupe Classique
LABELS EC0 Bluesign® préserve les ressources naturelles et réduit l'impact sur l'environnement.

La vidéo - Materiel outdoor


Le test

Avec les vestes Warmit, j'ai un retour de près de 7 ans de retour sur le 3D Flex: une spécificité de CimAlp, pour moi c'est un tissu doté d'une bonne extensibilité et une ergonomie du textile favorisant les performances sportives.
Isolation: sur mes tests de la veste Warmit, et des pantalon en 3D Flex, je note une bonne thermicité pour une petite épaisseur de textile.
Respirabilité: un des points forts de 3D Flex, il respire bien en couche intermédiaire et ventile bien en dernière couche.
Confort: Super confort et qui reste bon dans la durée. J'ai toujours ma Warmit après 7 ans d'utilisation en montagne et escalade et je la porte toujours avec plaisir. La structure à 2 couches, très douce à l'intérieur (comme les meilleures polaires) et résistante à l'extérieur, est gage d'un vêtement confortable et très polyvalent. La transpiration est capté par les fibres "ouatées" de l'intérieur et transmise à l'extérieur par capillarité.

Poids de la veste Jorasse H: 525 grammes sur ma balance en taille L - 550 gr en M données fabricant (??)

Tests en randonnée hivernale: la veste est confortable et taillée assez près du corps, ce qui en fait un vêtement polyvalent; une deuxième couche que l'on peut aussi utiliser comme dernière couche.
Le bas du dos est assez bien protégé lors des ambiances froides.
J'ai noté que l'ensemble tour de cou et capuche fonctionne bien ensemble. Le tour de cou utilisé sans mettre la capuche est possible mais sans réelle tenue. C'est lorsque la capuche est utilisée que le tour de cou se positionne correctement sur le bas du visage et devient vraiment opérationnel. L'ensemble tour de cou et capuche est assez light et devra être complété pour les conditions hivernales difficiles.
Le tissu est respirant et offre un windstop limité mais qui convient assez facilement aux conditions moyennes.

Test par vent violent: dans les calanques (photo ci-dessus, utilisée en dernière couche). Par un vent d'ouest de 80km et plus, la veste Jorasse passe en deuxième couche et joue un rôle thermique confortable sous une hardshell. Le tour de cou et la capuche, sous la capuche de la hardshell sont légers et confortables.

Test en alpinisme hivernal avec bivouac. C'est dans ce petit périple de deux jours au coeur de l'hiver que j'ai vraiment ressenti l'étendue des possibilités de cette veste Jorasse de CimAlp.
D'abord en sous couche au petit matin dans le froid glacial d'un creux de vallée elle se fait thermique mais aussi respirante dans l'effort. La capuche et le tour de cou intégré sont un bon rempart contre l'air glacé et sont facilement renforcés par la couche hardshell. Au cours de la journée, quand les températures prennent quelques degrés, elle se tient bien en dernière couche, avec un windstop limité mais suffisant pour des conditions d'altitude modérées. L'utilisation de la capuche et du tour de cou est très aisé. On les déplace très facilement d'un rapide geste de la main, en plein effort. Le tour de cou ou la capuche peuvent être utilisés seuls, indépendamment l'un de l'autre, mais c'est en couple qu'ils donnent les meilleurs performances.
Dans les pentes raides, et les gros efforts le tissu 3 D Flex de la veste Jorasse, se fait presque oublier par son étirabilité et sa grande respirabilité. Testé en pentes de neige raide, c'est un régal!. Dans ce genre d'ambiance, la capuche donne un sentiment de "sécurité" un peu psychologique mais que j'ai apprécié.

Au bivouac, dans une cabane glacée, je l'ai portée sous une petite veste en duvet, puis en deuxième peau dans le sac de couchage. Et là j'ai adoré: la repirabilité du tissu en fait un vêtement confortable pour une nuit dans un sac de couchage, la capuche fine et légère se marrie très bien avec la capuche du duvet, et le tour de cou est un rempart super contre l'air glacé que l'on est bien obligé de respirer. Test dans un duvet Bloody Marry, à 1900m fin décembre, dans une cabane de l'Ubaye, températures de -5°/ -10°C environ.

Utilisation de la veste Jorasse en alpinisme hivernal: un vêtement idéal pour les efforts soutenus dans les pentes de neige.

J'ai apprécié les deux poches extérieures zippées
, faciles d'utilisation. On y mets facilement un téléphone par exemple, et cela ne déforme par trop le vêtement. Idem pour les deux poches intérieures (non fermées), je les ai trouvées bien taillées et opérationnelles.
Premier lavage en machine à 40°: la veste se tient bien, pas de rétrécissement. Par contre elle colore un peu les autres vêtements, mais bon, la température recommandée pour le lavage étant de 30° (vue après coup) c'est certainement de ma faute...

Prix constaté en janvier 2020: 120€ souvent soldé.

Les qualités

- Tissu très confortable et respirant
- Tour de cou et capuche très appréciables
- Confort thermique
- Esthétique

à améliorer

- Je n'ai pas trouvé le passe pouce vraiment utile