Vous êtes ici : 
  • Accueil
samedi 23 janvier 2021

Tee shirt Mérinos Trek 500

Un test de la catégorie :Gants/ cagoules et petits vêtements
Tee shirt Mérinos Trek 500
Le confort thermique c'est pour moi avant tout une histoire de première peau. Même en ville par basse température, et à fortiori en montagne, une première peau, je la vois immuable et qui se décline avec une ou deux couches supplémentaires. Une première peau immuable c'est à dire en laine. Depuis mes premiers essais en 2013, je sais que la laine est le matériau idéal en hiver pour les sorties de plusieurs jours. Parce que la laine, je la garde nuit et jour pendant une semaine et même davantage sans inconvénients. On revient au banc des tests avec les derniers produits D4 sous la marque Forclaz. Voici les tee shirt Trek 500, et 900 que je choisis zippés, car c'est d'expérience ce qu'il faut en montagne. Composition: Tissu principal 86% Laine, 14% Polyamide Empiècement 98% Laine, 2% Polyamide. Poids: 243 gr en taille L. Tissu 190 gr/m2.Les tests vont se décliner sur le modèle Trek 500 au prix de 40€ et sur le modèle Trek 900, plus costaud (255g/m²), mais avec 48% de laine seulement et à 45€. Provenance de la laine: uniquement des moutons Mérinos d'Afrique du Sud.

Les données fabricant

FORCLAZ TREK 500
Ce T-shirt contenant de laine mérinos maintient le corps à une température agréable en toute saison. Parfait pour partir en trek sur plusieurs jours.
Véritable sous vêtement confortable et sans odeurs, ce t-shirt contenant de la laine mérinos renforcée pour plus de durabilité sera facile à ventiler avec son col muni d'un zip.
La laine mérinos (86%) évite naturellement la formation de mauvaises odeurs
Régulation thermique apportée par la laine mérinos contenue dans ce T-shirt
Utilisation d'un fil de laine protégé par un fil de polyamide enroulé autour
La grande capacité d'absorption de la laine permet de garder le corps au sec
La laine mérinos est respirante et aide à maintenir un climat corporel idéal
L'extensibilité naturelle de la laine ne contraint pas les mouvements
Laine mérinos ultra-fine (18.5 microns). Elle est très douce et ne gratte pas

Tissu principal 86% Laine, 14% Polyamide
Empiècement 98% Laine, 2% Polyamide

Conseils d'entretien: Lavage avant la première utilisation. Séchage à plat. Lavage avec programme délicat. Laisser sécher à l'air libr

Poids: Ce T-shirt ne pèse que 243 gr en taille L. Tissu 190 gr/m2



Le test

Le Mérinos à moins de 50€

Pour dénicher des sous vêtements techniques en laine Mérinos à moins de 50€, j'ai tout de suite pensé à Quechua, dont j'avais été content du Techwool il y a plus de 7 ans. Dans l'univers D4, l'offre Mérinos est passée chez Forclaz et le prix a augmenté. En tissage 190g/m², le sous vêtement Forclaz coûte 35 euros avec manches longues et 40€ avec un zip en plus, ce que je trouve très utile en montagne. Les Prix Forclaz recollent au peloton, tout en restant dans le bas de la fourchette, voyons si la qualité est au rendez-vous...

Les premières peaux en Mérinos Trek 500 ont été testés en randonnée raquette durant l'hiver 2020/21. Et au quotidien en couche "immuable" de jour comme de nuit...

Les tests

Ah! vive la laine! je retrouve toutes les qualités de cette fibre avec la Trek 500 que je ne quitte plus depuis plus de 15 jours. Pour les données générales concernant la laine mérinos, voir ici . De jour comme de nuit c'est la première couche qui m'apporte un confort thermique tout en respirabilité et en confort. Le jour je lui adjoint une couche pour les cessions statiques en intérieur ou plus quand je sors dans les frimas de l'hiver arrivant (décembre 2020). La nuit je la garde seule et c'est un bonheur. Le tissus respire bien et je ne pense même pas à la changer au réveil. C'est bien là les qualités de cette fibre naturelle qui ne délivre pas de mauvaises odeurs et reste confortable après plus d'une semaine non stop.

Je n'ai pas eu de sensation vraiment désagréable au départ, même si le tissage de 190g/m², déjà épais, demande à s'assouplir. Il le fait rapidement pour devenir vite très confortable. Il y a des doubles coutures qui assemblent les différents tissus. Je ne les ai pas senti, et elles ne sont pas gênantes dans le mouvement. 190 gr/m² me semble être une densité de matière assez dimensionnée, c'est à dire polyvalente, mais déjà positionnée pour le froid.

L'impact thermique m'a paru largement suffisant pour les ascensions hivernales; sous une softshell par exemple. Pour ceux qui vont dans les ambiances fraiches; escalade en face nord avec stations au dessus de 3500m, un grammage supérieur apportera plus de chaleur. Pour ce qui est de la Trek 500, c'est une première peau suffisante et polyvalente pour les activités de randonnée hivernale, alpinisme, et ski de rando en ambiance froide.

En montagne, c'est une très bonne couche thermique que j'enfile en arrivant au refuge ou au bivouac. Ensuite, je ne la quitte plus. Sous une softshell, c'est une première couche idéale pour affronter des conditions thermiques et venteuses sévères. Je ne rajoute une couche supplémentaire que lorsque je m'arrête; au sommet ou de retour au bivouac.

En ayant déjà l'expérience des premières peau mérinos de différentes marques et à différents prix, je ne peux qu'apprécier ce nouveau modèle Forclaz qui, à mon avis est largement assez qualitatif, pour moi inutile d'aller chercher ailleurs. Maintenant le prix est aussi en rapport avec ses qualités et se rapproche du matériel des marques. A 40€ avec un zip et un tissu qualitatif on est encore moins cher que les produits estampillés mais l'écart se réduit. Les précédents modèles des marques D4 arrivaient à se dénicher aux alentours des 20€, pas toujours zippés, je le concède... Bref, je vous conseille de toutes façons le modèle zippé, car pour les activités outdoor, et particulièrement en montagne, cela ma parait nécessaire pour éviter la circulation des frigories et protéger le bas du cou. A ce sujet, le Zip est de bonne facture, et il y a un effort particulier sur le col avec une doublure pour plus de confort et une couture pour davantage de maintien. Pour l'instant donc que du bon.

En randonnée raquette dans le Devoluy en décembre 2020. 12 jours sans quitter le tee shirt en Mérinos Trek 500
Les tests se poursuivent avec des randos hivernales poussées et la première peau en Mérinos trek 500 continue à m'aller comme une première peau! En rentrant d'une rando engagée de deux jours avec moult pluie et neige, un bivouac moyen et une petite baston en raquettes pour passer des cols tempétueux, je me plais à garder la Trek 500 de retour à la maison. Ce sous vêtement ne veux pas me quitter ou c'est moi qui ne veux pas le quitter!... Malgré les moments de transpiration et les efforts, il garde sa souplesse, et même sa fraîcheur. Si ce n'était pas pour me dédouaner d'un étonnement un peu gêné de la part de mon entourage, je la garderais jusqu'en mars...

Pour info, dans l'offre de la marque Forclaz, c'est le modèle que je préfère et qui convient pour la montagne en hiver, les Travel 100 ont moins de laine, pas de zip et sont plus légères (20€), ce n'est pas pour moi mais peuvent convenir pour une utilisation quotidienne en ville ou rando moins engagées. Je me suis intéressé au modèle Trek 900, qui contient moins de 50% de laine et qui est matelassé avec une densité intéressante (255g/m²) au niveau du coeur. Il est à 50€

Bilan

Avec son tissage à 190g/m², le Trek 500 est pour moi bien positionné pour les activités de montagne déjà sérieuses.
La densité est accompagnée d'un confort de bonne facture.
Le zip est fonctionnel
L'impact de la laine est véritable, si vous n'êtes pas addict aux "aliments à toxine", les cigarettes, l'alcool, etc, vous pourrez garder ce sous vêtement non stop pendant plusieurs semaines sans odeurs désagréables. C'est impressionnant!

Les qualités

- Qualités de la laine à 86%
- Densité déjà conséquente
- Confort après un très court premier temps d'assouplissement
- Zip fonctionnel avec un col doublé

à améliorer

- RAS sinon que l'écart de prix se réduit entre Forclaz et "les marques"